Cannon Beach ♡

Cannon1

+

Haystack Rock à Cannon Beach, un autre coup de coeur de cet été.

+

On continue notre voyage le long de la côte pacifique des Etats Unis… Voici une petite station balnéaire canon et très cool de l’Oregon : Cannon beach

 +101, scenic coastal road+

PacificBeach1

QuileuteSupermarket

PacificBeach2

+

Quelques mots sur la route entre l’Olympic park jusqu’à Cannon beach. Nous sommes partis sur la 101 presque à regret de notre lodge sur la plage de La Push, une très belle plage sauvage de l’Olympic national park. La route prend environ 4h30, et vaut absolument la peine d’être parcourue. Il s’agit d’une route costale scénique entre pins et plages sauvages avec des arrêts bien arrangés pour faire une pause photo ou juste respirer l’air iodé à plein poumon.

En pleine saison estivale, on ne peut pas dire que les touristes se bousculent au bord de l’eau. La raison principale est sans doute la température bien froide de l’océan pacifique nord, il faut être un peu foufou pour se jeter à l’eau, avoir perdu un pari ou être un surfeur avec une bonne combi. Et puis, l’Amérique est un pays immense, il y a beaucoup de stations balnéaires plus au sud qui attirent les foules.

Nous avons fait un stop à Ruby beach un peu plus au sud. C’est magnifique, il faut pouvoir se garer cependant, pour descendre jusqu’à la plage par un petit sentier.

+

RubyBeach1

+

+Lake Quinault+

A 1h30 au sud de La Push, le Lake Quinault est un grand lac plutôt planqué au milieu d’une abondante forêt, où se situe un charmant petit village avec de grosses baraques en bois. Egalement situé dans une réserve indienne, c’est un site protégé et reposant. On s’est arrêté déjeûner au Lodge du même nom, un énorme bâtiment qui donne vue sur une grande étendue verte donnant jusqu’au lac. On se croirait carrément dans Dirty Dancing, vous savez on ne laisse pas bébé dans un coin ( bon, ok ok chez les indiens… ), mais il fallait voir la vue sur l’extérieur, c’était presque ça 🙂

L’intérieur du lodge est fait tout de bois et de pierre avec cheminées et trophées de chasse. C’est chaleureux et l’option d’un dej. ( voir d’une nuit sur place ) est plutôt chouette quand on descend par la 101.

De toute façon, je vous remets le lien des hébergements de ce type dans l’Olympic National Park si ça vous intéresse, ils sont vraiment chouettes, c’est par ici.

+

LakeQuinault5

LakeQuinault7 LakeQuinault6Crédits photo : http://www.olympicnationalpark.com

C’est l’occas’ de sortir sa brochette de marshmallow.

LakeQuinault3

LakeQuinault1

LakeQuinault2

+

+Cannon Beach+

Les photos du Haystack Rock ne vous rappellent rien ? C’est dans The Goonies ( film datant de 1985 ) qu’on aperçoit cette superbe plage. Enfin bon quoi, Choco ça ne vous dit rien ?

En tout cas, il fait partie de ma filmothèque de jeunesse, et j’étais impatiente de me retrouver sur les lieux de l’histoire – je sais, c’est digne d’une enfant de 5 ans – justement j’avais cet âge quand le film est sorti. L’aventure commence dans la petite bourgade d’Astoria, ville accrochée sur les bord de la Columbia River que vous traversez via un immense pont en entrant dans l’Oregon et en laissant derrière vous celui de Washington. La panorama est très beau, dégagé et la ville vaut un petite pause qui tombe à pic après quelques heures de route. Pourquoi pas pousser jusqu’à la maison des Goonies 🙂

On arrive après 45 minutes supplémentaires de route à Cannon Beach. La ville est calme, il fait plutôt beau avec un vent frais et nous nous installons tranquillement dans notre appart-hotel. Avec juste un petit soucis; notre terrasse avec vue sur le rocher se situe juste entre une chambre avec deux doberman et une autre avec un caniche, ce qui m’a valu de ne pas profiter de la terrasse tellement j’étais flippée que les gros chiens règlent son compte au petit roquet ( = vitres fermées tout le temps – je devrais préciser que, dans un élan d’énervement, les molosses auraient pu aisément sauter de terrasse en terrasse car les séparations n’étaient pas plus hautes qu’un petit mètre de haut ). Bon, sur le principe de l’hôtel pet friendly moi je n’ai rien contre einh, mais ça aurait été plus malin de nous mettre en dehors d’un probable règlement de compte canin, surtout avec un bébé.

Sinon la formule chambre avec kitchenette et lit escamotable est top quand on a un enfant. Ca laisse davantage d’espace quand on vient s’étaler avec sa valise et toutes les affaires de son rejeton. Ça nous a aussi permis de dîner tranquillement sans sortir mais en profitant du coucher de soleil ( derrière nos vitres ahah ahah ). Le lendemain soir nous sommes quand même descendus sur la plage de nuit, armés de notre porte bébé et marchant de feux de camps en feux de camps ( à la recherche de marshmallows grillés peut être ??), mais avec le vent frais mais alors bien frais, on a fini par revenir doucement à notre appartement entre-deux-chiens.

+

cannon34

cannon33

cannonfog2cannon6

cannonFog cannon49

cannonBird1

Cannon32

Cannon8

Cannon3

cannon4cannon31+

Au premier matin, nous avons foncé sur la plage au pied du Haystack Rock car la marée permettait de s’approcher très près. C’était magnifique, la brume d’été qui stagnait depuis le lever du soleil s’est évaporée de façon sporadique mais ensuite totalement. La lumière et l’atmosphère étaient magiques. Un vent bien frais a continué de nous attaquer le visage #complimetarylifting. On avait du mal à garder les yeux ouvert avec toute cette luminosité, je crois que ça se voit sur les photos. Victor commençait à ronchonner dans sa poussette, il en avait assez d’être baladé dans le sable humide avec les roues de son carrosse qui s’enfonçaient.. Pour la première fois il a mangé du sable.

Le petit centre ville de Cannon beach est assez agréable, les maisons et commerces se ressemblent avec leurs façades en écailles de bois et leurs cocardes aux couleurs de l’Amérique tel un 4 juillet quotidien. Il faut dire qu’aux Etats Unis le patriotisme est partout…

La seule agitation de la journée est sans aucun doute les enfants ( et leurs parents ! ) qui se ruent dans les boutiques de bonbons et chocolat du petit downtown. Ou peut être tôt le matin, quand les promeneurs de chiens sortent et que les caféinomanes font la queue pour leur latte. A Cannon beach il y règne une sympathique ambiance de vacances. Je tiens à préciser que le syndicat d’initiative ne m’a pas payé pour parler comme ça. Nous avons juste beaucoup apprécié le coin, sa quiétude, sa simplicité, son joli rocher …

+

cannon44

cannon48

cannon5

cannon40

cannon45

cannon50

cannon25

cannon42

+

Ci dessus, un des nombreux magasin de bonbons avec même une fabrique de pomme d’amour au chocolat sur place ! #lieudeperdition

+
cannon29

cannon36

cannon41

Cannon15 cannon2

Cannon16

Cannon19

cannon52

cannon51

+

Magasin de cerf-volants. Il faudra revenir avec notre petit chou dans quelques années !

+
cannon23

cannon21

+

Brunch au Lazy Susan.

+
cannon22

cannon26

Cannon24

Cannon14

+

Olympic plage

FirstBeach1

+

First beach, Olympic national park. Réserve Quileute.

+

De tous les superbes endroits visités cet été sur la Pacific west coast, l’un des plus beau est sans aucun doute l’Olympic national park, un parc naturel protégé offrant à la fois mer, montagne et forêt à environ 3h30 de route de Seattle.

L’idée était de quitter la ville quelques jours après notre arrivée pour cette région sauvage et vraiment unique, pour déconnecter avec le monde :). Ce fut chose faite, et toute famille est unanime; sans doute un des endroits que nous avons préférés pendant ce voyage !

Le quatrième matin nous avons donc embarqué sur le ferry qui part de Seattle ( quasiment au pied de la grande roue ) et qui relie Brainsburry, pour une vingtaine de minutes de traversée. C’est le moyen le plus court pour se rendre sur le côté nord de la péninsule, sinon il faut contourner tous les bras de mer de Seattle c’est interminable.

 +

+Lake Crescent+

Depuis la route scénique de l’Olympic qui longe la mer du Pacifique nord, il y a des des endroits sublimes qui appellent à la pause photo ! Le trafic étant calme, et à part quelques trucks remplis de gros troncs sur la route, on est à peu près tranquilles pour s’arrêter sur les espaces aménagés à cet effet, qui offrent toujours un beau point de vue. Ici le Lake Crescent.

LakeCrescent3

LakeCrescent7

LakeCrescent1

LakeCrescent4LakeCrescent2

LakeCrescent5

LakeCrescent6+

Le Lake Crescent est le point de départ de nombreuses randonnées  – je vous mets là le lien de la WTA Washington Trails Association vous verrez TOUS les chemins de randonnées de l’état, c’est hyper bien fait c’est classé en fonction de l’intérêt, du niveau recherché, des distances, du type de relief/paysages .. Y’a de quoi faire !

On peut s’y baigner en été ( pas si froide que ça ! ) et faire du canoë comme on a pu le voir. Ca et là au ras de l’eau on aperçoit des cabin ( petits maisons de bois, pas tout à fait des cabanes mais presque !) accrochées sur la rive avec leur petite jetée privée en bois pour l’amarrage des bateaux/hydravions. Ca fait forcément penser au Canada, qui est juste en face, c’est le même environnement. Je rêve à présent d’avoir une maison de vacances là bas 🙂

Ses incroyables reflets émeraudes sont dûs aux sédiments de la montagne qui descendent dans le lit des rivières quand vient la période de la fonte des glaces.

+

HurricaneRidge

+

Crédit photo : Miguel Vieira, Remembered earth.

Hurricane Ridge est aussi une très belle route qui grimpe sur les montagnes et permet de voir une vue fantastique. Nous n’y sommes pas passé, ce sera pour une prochaine fois.

La région est volcanique, ce qui donne de magnifiques plages de sable noir que nous avons trouvées une fois arrivés à notre lodge; le Quileute Oceanside Resort.

LaPush26

LaPush15

+La Push, Quileute indian reservation+

Ce lodge appartient à la réserve indienne Quileute et se situe à même la très belle plage de La Push, ou First beach. Sable noir, énormes troncs échoués, ilôts aux reliefs accidentés, on ne nous a pas menti sur le caractère unique et sauvage de l’endroit. On a croisé assez peu de touristes séjournant dans le seul hôtel de la réserve, notre lodge. Pour un mois d’août, on ne peut pas dire que c’était la bousculade.

J’ai fait une tonne de photos et avec ce paysage je les trouve toutes belles même les mal cadrées :).

+

LaPush14

LaPush28

LaPush5

LaPush23

LaPush4b

+

L’accueil au lodge a été très sympa, les cabin sont propres et spacieuses ( très bien avec un enfant !), et celle que nous avions choisie une deluxe donnait directement sur la plage, avec une vue sur mer magnifique depuis le salon. Parce que c’est un peu con de faire tout ce trajet pour ne pas en profiter pleinement…

La réserve est complètement ouverte aux gens de l’extérieur; le petit port de pêche; le village qui est d’une tranquillité absolue, la supérette, le seul restaurant du coin The River’s Edge ( le lodge ne propose pas de restauration il faut donc tout emporter pour le séjour ou aller dans ce restau – qui sert du petit dej au diner sans interruption ). C’est sans aucun doute l’endroit où on a le mieux mangé ( saumon, fruits de mer ) en payant le moins cher, le tout avec une jolie vue sur James Island.

Le gros atouts des environs sont les magnifiques plages vous l’aurez compris. First beach, mais aussi Second et Third beaches qui ont leur propre chemin de randonnée. Les sentiers sont plus longs et escarpés donc on a préféré rester tranquillou sur la plage du lodge.

+

LaPush29

LaPush12

LaPush7

LaPush1 LaPush2

LaPush9

LaPush6

LaPush10

LaPsuh31

Suivez le guide…

Du soleil et et de l’air frais dans les cheveux .. what else ?

LaPush25

LaPush30

+

Vous reconnaitrez peut être ces paysages qui apparaissent dans une saga… en effet c’est bien dans ce coin là qu’a été tourné Twilight. Forks est à quelques miles de La Push, et on y voit encore quelques stigmates laissés le film. Enfin en pénétrant dans la réserve, on nous rassure  » No vampire behind this point..« 

Tranquilité absolue, paysages sauvages, c’est ce qu’on est venu chercher. Je crois que mes photos laissent apparaitre cette sérénité.

En mode excursion le lendemain avec notre petit Victor à la Hoh Rainforest ! Des photos prochainement !

+

LaPush24

LaPush16

LaPush21

C’est pas le plus beau camping du monde ça ?

LaPush27

LaPush19

LaPush20

LaPush18

Rivers1 Rivers4Rivers3

Rivers2

LaPush32

+

Sous bois

Deer

*

Illustration de Natalie Toms. Horse Chesnut.

*

Quand j’étais enfant, mes parents m’emmenait souvent en promenade dans la forêt à côté de chez nous, et j’aimais ces longs moments en automne avec eux dédiés au ramassage des châtaignes, des marrons, des feuilles roussies, bref, n’importe quel vestige que la nature laissait derrière elle. C’était un moment privilégié en famille, une sorte de chasse aux trésors ( qui finissaient par s’accumuler de notre salon ahem ! ).

J’avais l’impression qu’à chaque nouvelle balade on aurait la chance de faire une rencontre fortuite, de croiser un daim, un sanglier, ou même, apercevoir un petit crapaud près d’une mare ( quand on est enfant on s’émerveille de tout ) malgré la tombée de la nuit qui devait mettre fin à nos recherches. Depuis lors, le sous-bois et ses petites créatures continuent d’exercer sur moi leur pouvoir mystérieux, à la fois inquiétant et magique. Il a sans doute contribué à mon imagination débordante eheh 🙂

*


SongForest TheSleepingWood Wolf

*

Bref je reste admirative des créations qui s’en inspire, de ses nuances, de sa flore, de sa faune. J’ai fait de jolies découvertes l’automne passé quand il s’agissait de redécorer un chalet de montagne. Je suis tombée en admiration devant les illustrations de Natalie Toms.

Sa manière de mettre en volume par un trait bien affirmé ses sujets m’a beaucoup séduite. Plus que de simples études animalières, ses dessins un peu hors du commun sont assez proches des gravures pour certains, surtout les noirs et blancs.

Ils racontent la vie des sous-bois, nous emmènent dans la tanière du bestiaire forestier.

Si vous voulez voir plus de jolies choses, allez voir sa page sur Society6 ( difficile à trouver ! ), c’est un chouette travail.

ChesnutAutomn

*

Posada real Santa Quiteria

L1000182*

Le meilleur endroit pour séjourner dans ce cadre de far west espagnol est sans aucun doute la Posada Real Santa Quiteria, nichée tout en haut du village, avec sa tour arabe et ses charmants jardins. La piscine et son deck offrent une vue incroyable tout en ne faisant rien de la journée, ce qui est fort appréciable :).

Sinon on peut aussi carrément partir à l’aventure en découvrant les itinéraires de marche et crapahuter sur les rochers, plonger dans les cascades ( à vérifier quand même si le plongeon est permis !), partir au galop crinière au vent, observer les aigles qui tournoient en fin de journée et profiter du spectaculeux sunset.

Ca vaut vraiment le coup, si vous venez à Madrid quelques temps, de louer une voiture et de sortir de la ville pour profiter d’une des nombreuses et très jolies escapades dans la nature qui sont à portée de main ! Somaen est un petit bijou qui en fait partie et c’est dommage de passer à côté. J’ai adoré cet endroit !

*

L1000196

L1000210

L1000211

L1000206*

Décor de canyon

canyonView *

Un décor rocheux comme celui de Grand Canyon aux Etats Unis, mais à 1h30 de Madrid ?! Oui, ca existe ! ( bon, j’exagère un tout petit peu ). Mais Somaen est une petite ville médiévale bâtie sur une butte encerclée de pierres rouges striées impressionnantes, grottes et cascades, et ressemble au secret le mieux gardé d’Espagne. Personne ne pourrait soupçonner ce petit coin précieux de nature et de tranquillité aussi près de la capitale. Il faut absolument aller voir un coucher de soleil du haut du village car c’est un moment magnifique.

*

Palacio de cristal

Le Palacio de Cristal, simplement sublime.

Un des endroits préférés des madrilènes est sans aucun doute le parc du Retiro, un immense carré végétal en plein coeur de la ville dans lequel il fait bon de se promener à toute heure de la journée.C’est donc ce que j’ai fait hier, quand ma tête s’est mise à fumer, j’ai décidé d’aller me retirer un peu dans le parc du Retiro ( ah ah super le jeu de mots ). Tous les ingrédients y sont pour en devenir accroc; il y a de larges allées piétonnes le long desquelles je me suis fait doublée par les cyclistes, rollermen et autres joggeurs, il y a un très grand lac ( estanque )qui nous invite à ramer en simple barque ou rameur, il y a aussi des petites terrasses, des charmants pavillons dont celui qui est à mes yeux l’une des plus jolies merveilles d’architecture que j’ai pu voir depuis mon arrivée à Madrid ; le Palacio de Cristal. Il a été construit pour l’exposition universelle de 1887 par Ricardo Velazquez Bosco sur le modèle du fameux Crystal Palace londonien. Il accueille souvent des expositions/installations d’art contemporain.

 

 

 

J’y suis donc retournée hier quand le soleil commençait à baisser, quand la lumière prend des teintes douces et orangées, et que les arbres paraisssent encore plus roux à cette période de l’automne ( l’année  dernière j’était à Central Park à la même époque et c’était aussi magnifique ). L’automne est sans conteste la saison que je préfère pour les parcs. J’ai mitraillé, j’en ai pris plein les yeux. J’ai croisé un peu de monde, mais c’est toujours étonnement calme ( mais nous ne sommes pas le week end c’est sûr ), deux chevaux de la police montée, fiers et superbes andalous qu’ils étaient.

Et puis, j’ai fini par rentrer à pied tranquillement, oxygénée et au ralenti ( de toute façon je fonctionne au ralenti ici ). J’ai tenté de chercher une bonne baguette de pain, en vain, je n’avais pas trop envie de cuisiner non plus. Du coup j’ai décidé qu’on irait dans une Vinoteca, une cave à vins très sympa pour prendre quelques tapas accompagnés d’un verre de Rioja et c’était bien comme ça.

Quelques photos du parc et avec la légereté du palais de cristal.