Une séance photo avec Baby

Victor2

*

Le dernier billet m’en a donné l’idée. Comme j’ai presque passé les quatre derniers mois à photographier notre Victor, j’en ai tiré de cette petite expérience quelques astuces qui pourraient vous aider également, si vous souhaitez réaliser vous même de jolies photos de votre bambin, un wonderfull cadeau pour la famille – et vous même, sans conteste. Lire la suite

¡ Turrón !

Turron4

*

Oyé oyé à tous les gourmands !!

Turrón, Petra Mora.

*

En matière de gastronomie sucrée, les français et les espagnols ont une culture assez différente. Pour les frenchies, c’est partout, ( presque ) à toute heure, à tous les coins de rue ( en tout cas c’est le sentiment que j’ai en à chacun de mes retours sur Paris. A moi les boulangerie et le bon pain bien cuit croustillant et les croissants tous chauds !!! Aaah c’est le MAL !! Hem hem calmons nous ), alors qu’en Espagne, on peine à trouver de vrais desserts locaux dans les restaurants.

Par contre il existe pas mal de spécialités boulangères et pâtissières dédiées à chaque fête – religieuse, ça va de soi 🙂

A Noël, la plus connue est sans doute le turrón, qu’on trouve sous toute ses formes; au jaune d’oeuf, à la crème d’amande, au chocolat, aux fruits secs et j’en passe … Je ne suis pas une grande fan, mais ceux là m’ont bien plu pour le coup 🙂

Dans une épicerie un peu chic de mon quartier ( où j’avais déjà trouvé cette tortilla ), j’ai trouvé cette collec’ de turrón au format tablette avec de très jolis imprimés dessus. Oui; je suis exactement le genre de personne qui se faire avoir par les beaux emballages, et je ne m’en cache pas 🙂

Avec la période des cadeaux qui approche ( et qui est une vraie galère avouons-le, alors moi je dis vive les cadeaux qui se mangent ça marche toujours 🙂 ), j’ai trouvé un petit clin d’oeil ibérique qui fera plaisir aux gourmands de ma famille 🙂

Ah et au passage, l’idée du packaging papier-peint rappelle fortement le chocolat des Mast Brothers, à NY…

Turron3

Turron1

*

Sous bois

Deer

*

Illustration de Natalie Toms. Horse Chesnut.

*

Quand j’étais enfant, mes parents m’emmenait souvent en promenade dans la forêt à côté de chez nous, et j’aimais ces longs moments en automne avec eux dédiés au ramassage des châtaignes, des marrons, des feuilles roussies, bref, n’importe quel vestige que la nature laissait derrière elle. C’était un moment privilégié en famille, une sorte de chasse aux trésors ( qui finissaient par s’accumuler de notre salon ahem ! ).

J’avais l’impression qu’à chaque nouvelle balade on aurait la chance de faire une rencontre fortuite, de croiser un daim, un sanglier, ou même, apercevoir un petit crapaud près d’une mare ( quand on est enfant on s’émerveille de tout ) malgré la tombée de la nuit qui devait mettre fin à nos recherches. Depuis lors, le sous-bois et ses petites créatures continuent d’exercer sur moi leur pouvoir mystérieux, à la fois inquiétant et magique. Il a sans doute contribué à mon imagination débordante eheh 🙂

*


SongForest TheSleepingWood Wolf

*

Bref je reste admirative des créations qui s’en inspire, de ses nuances, de sa flore, de sa faune. J’ai fait de jolies découvertes l’automne passé quand il s’agissait de redécorer un chalet de montagne. Je suis tombée en admiration devant les illustrations de Natalie Toms.

Sa manière de mettre en volume par un trait bien affirmé ses sujets m’a beaucoup séduite. Plus que de simples études animalières, ses dessins un peu hors du commun sont assez proches des gravures pour certains, surtout les noirs et blancs.

Ils racontent la vie des sous-bois, nous emmènent dans la tanière du bestiaire forestier.

Si vous voulez voir plus de jolies choses, allez voir sa page sur Society6 ( difficile à trouver ! ), c’est un chouette travail.

ChesnutAutomn

*