Precious

Precious1

+

Vases délicats de Tamara Barrage, Second Skin.

+

Au dernier moment dans mon planning de maman, j’ai fait une pause en m’échappant au salon Maison&Objet à Paris il y a environ une semaine. C’était pas trop prévu, et comme ça fait longtemps que je n’y ai pas mis les pieds, j’ai eu l’impression de voir pleins de nouveautés !

Pour ses 20 ans ( déjà ! ), le salon a présenté une sélection d’oeuvres plastiques réunies et mises en scène par Elizabeth Leriche à la tête de sa propre agence de style, sur le thème du précieux. Autrement dit, l’installation pose la question du luxe, celui qui « revendique la rareté et la précision, l’inattendu, une part de mystère et d’étrangeté, une forme de quête ultime comme de nécessité contemporaine« . Tout est très justement exprimé dans le texte de présentation ( rédigé par Francois Delclaux ), que j’ai lu après m’être faufilée dans l’antre le parcours de l’exposition. Le sujet en lui-même m’avait déjà convaincue.

Donc pas la peine de vous dire que j’ai aimé, je me suis laissé baladée de trésors en merveilles.

J’ai fait beaucoup de photos, et je me suis pas mal attardée ici même et du coup j’ai raté en partie la conférence sur le thème 🙂

+

Precious2

Precious21

Precious29

Precious15

Precious14

Precious17

Precious11

+

Les oeuvres s’exprimaient à travers de supports variés, visuel biensûr, sonore, olfactif, ce qui rythmait bien le parcours. Et puis, il y avait aussi cet artisan japonais Shoji Tsukamoto – un artiste, peut on carrément l’appeler comme ça – qui travaillait à réparer des céramiques brisées grâce à une laque saupoudrée de poudre d’or.. On arrive alors dans une dimension poétique et immatérielle. L’art du Kintsugi, bien que j’ai voyagé au Japon, m’était complètement inconnu. J’ai trouvé ses réalisations superbes, à l’image de toute discipline japonaise, élégante, raffinée et si spirituelle !

+

KintsugiDavidPike Precious16 Precious4

+

Kintsugi. Rareté de l’instant, du geste et valeur de la pièce unique.

+

La plupart des oeuvres m’ont emballée. La beauté et la monumentalité des pièces en or de Olga de Amaral, l’installation olfactive de Barnabé Fillion qui nous transporte avec l’odeur de la lune Sea of tranquillité ( c’est beau naaan ? ), la cabinet de beauté réunissant les Second Skins de Tamara Barrage …et puis les incroyables bulles de savon immortalisées de David Lehmann.

On peut donc s’attendre à un retour des métaux chics dans le domaine de la déco, la maison, les accessoires, l’habillement.. Ca veut dire qu’il est temps de ressortir sa minaudière à paillettes ?! Mais ce serait intéressant de se demander pourquoi. Il s’agit d’un thème très actuel. Dans le dossier de presse de M&O on trouve de précieuses informations sur le sujet.

Bien qu’il fasse écho au baroque et à l’ornement, de l’excès, le « thème Precious est venu comme une métaphore du rare et de l’unique » selon F.Bernard ( Croisements ). Cette forme du luxe n’est pas uniquement celle dictée par notre société de consommation, du cher-matériel. Où la trouve-t-on actuellement, et où la trouvera-t-on demain ?

E.Leriche évoque les matières brutes de notre environnement avec lesquelles on évolue tous les jours. Un peu à l’image des vanités dans les peintures hollandaises du XVII ème siècle, Precious nous renvoie à notre condition de mortel, à notre vulnérabilité par rapport à ce temps qui passe. Mais aussi beaucoup par rapport à notre dépendance vis à vis de certaines matières premières, qui sont mises en danger ou qui s’amenuisent progressivement.. a-t-on besoin de se le rappeler ? Ouhhh.. c’est pas très rassurant tout ça :).

Voilà, pour ceux qui n’ont pas pu se déplacer, vous pouvez profiter de la poésie, de la légèreté, délicatesse de Precious ( attention les yeux trop d’or peut attaquer la rétine ah ah ah …)

+

Precious24

Precious20

Precious5

Precious27

Precious12

Precious18

Precious3

Preicous31Precious6 Precious30

Precious23

Precious10

Precious26Precious8Precious31

+

Le Cahier d’inspiration de Maison&Objets de septembre 2015.

+

Légende des photos :

1/Vases Second Skins de Tamara Barrage – 2/Estelas ( 6 unidades ) de Olga de Amaral – 3/ Yours and Ours de Formafantasma – 4/Entrée de la bibliothèque éphémère – 5/ Yours and Ours de Formafantasma – 6/Fragmented Crac, The Lost Fragment, Lotus Shell de Based Upon // Crystal Clear, Reflective Crystal Phantom, Astro Stone gold, Reflective cristal space de Maxime Ansiau // Shelve 4 de Anne Holtrop – 7/ Ephémère de David Lehmann – 8/ Maxime Ansiau – 9/Kintsugi par David Pike -10/ Kintsugi : Shoji Tsukamoto à l’oeuvre – 11/ Oeuvre de Shoji Tsukamoto ( Galerie Mizenfineart ) – 12/Vases Second Skins de Tamara Barrage – 13/Divine Tools de Olivia Lee – 14/Estelas de Olga de Amaral – 15/La pomme dorée de la bibliothèque éphémère – 16/Fragmented Crac de Based Upon – 17/Sensorial Brushes de Najla el Zein – 18/A Wander de Lionel Esteve – 19/Bees de Vanessa Mitrani – 20/L’Infini de Nathanael Le Berre – 21/Bees de Vanessa Mitrani – 22/Second Skins de Tamara Barrage – 23/Estelas de Olga de Amaral – 24/Second Skins de Tamara Barrage – 25/Inverted Space de BCXSY&Calico Wallpaper Partners //Collection Golden Age de Haam by Yunjin Kim & Jungmo Kwon //Light Happy Together de Michael Anastassiades – 26/Le Cahier d’Inspiration M&O sept.2015.

+

Sous bois

Deer

*

Illustration de Natalie Toms. Horse Chesnut.

*

Quand j’étais enfant, mes parents m’emmenait souvent en promenade dans la forêt à côté de chez nous, et j’aimais ces longs moments en automne avec eux dédiés au ramassage des châtaignes, des marrons, des feuilles roussies, bref, n’importe quel vestige que la nature laissait derrière elle. C’était un moment privilégié en famille, une sorte de chasse aux trésors ( qui finissaient par s’accumuler de notre salon ahem ! ).

J’avais l’impression qu’à chaque nouvelle balade on aurait la chance de faire une rencontre fortuite, de croiser un daim, un sanglier, ou même, apercevoir un petit crapaud près d’une mare ( quand on est enfant on s’émerveille de tout ) malgré la tombée de la nuit qui devait mettre fin à nos recherches. Depuis lors, le sous-bois et ses petites créatures continuent d’exercer sur moi leur pouvoir mystérieux, à la fois inquiétant et magique. Il a sans doute contribué à mon imagination débordante eheh 🙂

*


SongForest TheSleepingWood Wolf

*

Bref je reste admirative des créations qui s’en inspire, de ses nuances, de sa flore, de sa faune. J’ai fait de jolies découvertes l’automne passé quand il s’agissait de redécorer un chalet de montagne. Je suis tombée en admiration devant les illustrations de Natalie Toms.

Sa manière de mettre en volume par un trait bien affirmé ses sujets m’a beaucoup séduite. Plus que de simples études animalières, ses dessins un peu hors du commun sont assez proches des gravures pour certains, surtout les noirs et blancs.

Ils racontent la vie des sous-bois, nous emmènent dans la tanière du bestiaire forestier.

Si vous voulez voir plus de jolies choses, allez voir sa page sur Society6 ( difficile à trouver ! ), c’est un chouette travail.

ChesnutAutomn

*

La tasse sur pattes

Jirafas

*

J’adore depuis que je l’ai vue, cette tasse sur pattes de Raúl Lazaro. Elle s’appelle la Jirafa, la girafe c’est facile à comprendre. J’aime les objets forts comme ça et qui tendent vers le bestiaire. Elle semble tout droit sortie de l’univers de Fantasia, ne demandant qu’à prendre vie le soir venu. On la retrouve sur Etsy pour les intérésés.

Un peu plus sur cet artiste madrilène sur son site Escuela de Cebras, qui s’atèle majoritairement aux collages et photomontages.

*

Baby’s room

pinterest chambre bébé*

Comme toutes futures mamans, je m’occupe de trouver la décoration et des jolis objets pour la chambre du petit prince, qui arrivera cet automne.

C’est un vrai plaisir qu’on se réserve pour lui souhaiter la bienvenue. ( oui et aussi parce qu’il y a des choses tellement ravissantes pour les petits une fois qu’on fourre son nez dedans, qu’on a envie de tout lui acheter, ou devrais je plutôt dire de « tout s’acheter ». Parce que notre petit Stroumpf lui il s’en fiche, ce ne sera pas son soucis principal. C’est davantage un plaisir de maman ( et même si on peut le faire sans que le papa ait son mot à dire c’est encore mieux. ). On se contentera d’un  » oui ma chérie c’est magnifique « , et voilà !

D’ici au mois d’octobre, j’ai encore bien le temps, mais j’aime baleiner me poser tranquillement en faisant des petites recherches sur ce web ( ça fait moins flipper que toute l’armada de produits de pharma à se procurer et les tire-laits ou d’autres trucs encore barbares étrangers à mon quotidien .. ). Ce qui permet d’assouvir mon manque qui revient parfois au niveau de la déco ( ce que je faisais professionnellement avant ), et puis de trouver de jolies pépites créatives. Je vous mets le lien de ma page Pinterest avec tout ce qui a retenu mon attention, page in progress donc :

*

Des jolies choses faites main, j’ai trouvé de magnifiques peluches, des trophées d’animaux qui égaieront les murs de sa petite chambre… dont certaines qui valent la peine d’être partagées. Peut être aurez vous comme moi envie de personnaliser le nid de l’ange avec quelques belles pièces, en qualité plus qu’en quantité. Et même si vous n’avez pas ( encore ) d’enfant, y’a pas de raison à ne pas craquer 🙂

*

fauxfaunalapin

*

En premier voici les créations canadiennes de Fauxfauna, des super petits trophées animaliers en feutre. C’est plutôt très à la mode en ce moment les têtes d’animaux et compagnie, mais celles ci ont leurs particularités. Et même si je pense bientôt commander la tête de cerf au crochet de Anne Claire Petit dont j’adore le travail, je vais mixer une adorable tête de lapin canadienne ( ci dessus ) avec cette dernière probablement et un troisième trophée en peluche toute douce, un ours polaire de Bibib&Co.

*

Voici les coussins dessinés de Francesca Mosmea, sur Etsy. Un autre talent un peu différent. L’effet d’un de ses coussins disposé dans une pièce est saisissant ! Ils ne sont pas très gros, mais c’est un objet adorable de décoration qu’il y a s’offrir là. C’est aussi un chouette cadeau à offrir à prix abordable.

*

FaonMosmea ChatMosmea HerissonMosmea HerissonsMosmea

*

Et puis il y a les peluches poétiques de Tamar Mogendorff, qui m’ont vraiment émerveillées. Elles ont toutes leur caractère propre, sont comme des petites créatures fantastiques qui nous racontent leur histoire. Un vrai coup de cœur, aussi bien pour la chambre de ses enfants ou la sienne ! Allez voir directement le site de la créatrice ici : tamarmogendroff.com.

*

EcureuilTamar LicorneTamar OieTamar PhoqueTamar

*

Bref, ses réalisations sont un peu hors de prix, et même s’il s’agit de pièce unique, on peut toujours – avec du courage et les matériaux nécessaires ! – s’en inspirer et créer les siennes.

Si vous avez vous aussi des découvertes faites main à faire partager, n’hésitez pas !

*

Inked

AfficheTatouages

*

Affiche de l’expo – détail buste tatoué par Tin-Tin.

*

Je me trouvais à Paris pour deux-trois jours la semaine passée ( pour rangement intensif d’appartement ! ), et j’ai réussi à m’échapper un peu pour aller découvrir l’exposition Tatoueurs Tatoués, qui se trouve au musée du quai Branly jusqu’à cet automne. Lire la suite

O Matadero

Mataderofeatimage

*

El Matadero à Madrid, les anciens abattoirs bovins de la ville construits en 1910 par l’architecte Lluís Bellido, et réhabilités en 2011 en centre d’art contemporain.

*

Let me introduce you El Matadero; il s’agit du plus grand centre d’Art Contemporain de Madrid, et aussi l’un des plus avant-gardistes de la scène artistique du moment. Lire la suite