Westcoast, bilan

BigSur1+

Big Sur, côte sauvage pacifique des us.

+

J’avais complètement oublié de poster les photos des superbes vues de Big Sur, cette magnifique région entre San Francisco et Los Angeles ! Alors que nous avons parcouru la 101 vers le sud en longeant le littoral, et admiré les paysages escarpées et arides de la Californie.

Ça tombe bien, je comptais faire un petit bilan de ce grand voyage en famille qui a commencé à Seattle, en passant pas Olympic National Park, Cannon Beach, Portland, San Francisco, Carmel-by-the-sea, Los Angeles ( Santa Monica ). Voici donc un bon prétexte de vous montrer les photos. A moins que ce ne soit l’inverse, j’hésite.

+

BigSur9

BigSur5

+

Notre expérience de ce périple va peut être susciter l’intérêt de certains qui hésitent encore à se lancer dans une aventure avec leur(s) enfant(s), tout comme moi avant de partir. J’espère que mon article vous aidera à éclaircir des doutes, rassembler des infos et biensûr si vous décidez de faire ce truc fou en famille, que ce soit en toute quiétude !

D’abord, voici pourquoi nous sommes partis avec notre enfant. 3 semaines de vacances, je n’avais vraiment pas envie de laisser Victor autant de temps chez nos parents ou beaux-parents, même si je les adore évidemment. 3 semaines de vacances, ce n’est pas tous les ans ! Autant en profiter pour faire un grand voyage, ce qui ne sera peut être pas possible avant longtemps.

On a voulu aussi profiter du fait qu’il ne marchait pas encore, de pouvoir le balader en poussette un peu partout. Une poussette peut paraître encombrante, mais notre mini format ( la fameuse Yoyo ) devenu notre meilleur allié pour voyager facilement. On peut aussi trimbaler pleins de choses utiles dedans/dessous quand on vadrouille toute la journée, comme ça on se déleste du poids et c’est bien plus agréable ( pour prendre des photos par exemple ! ). Et Victor peut faire sa sieste. Le porte bébé est aussi une bonne solution, surtout pour les randonnées hors des sentiers non goudronnés pour les plus motivés.

A chaque âge de l’enfant, il y a des avantages et des inconvénients. Il faut adapter cela au type de voyage, et non l’inverse. Victor tente de s’échapper maintenant partout, ce serait juste impossible de refaire cet itinéraire tel quel. Il ne tient plus en place dans sa poussette, et pourtant il se lasse au bout de 20 minutes de marche s’il n’y a pas un intérêt pour lui ( jeux …). 

+BigSur6

BigSur2

+

Nous habitons à Madrid, qui est un four en été ! Je rêvais de partir au frais, près de la mer, nez au vent… Oui mais alors pourquoi ne pas partir en Vendée me direz vous ? La Vendée, on se la garde quand on retournera en France pour des petites vacances .. tiens pourquoi pas cet été d’ailleurs ? Bref, l’idée de découvrir le nord des Etats Unis puis de descendre « vers la chaleur » de la Californie nous plaisait bien.

Quand on part la première fois avec un bébé ou un enfant en bas âge, c’est toujours rassurant de savoir qu’il y a un bon service sur place, que la plupart des endroits où vous vous rendrez sera « kidfriendly »; qu’on n’aura pas oublié de placer un lit enfant dans votre chambre, qu’on trouve des sièges hauts et des changes presque partout, des accès facilités pour poussette, de la nourriture bio et le tutti quanti facilement… C’est franchement agréable, je peux vous dire.

Et aussi, c’est un pays tout de même safe, il n’y a pas ou peu de chance que votre enfant revienne malade par manque d’hygiène, l’eau est potable… et on n’a pas eu besoin de vaccins spécifiques pour Victor, ce qui était un frein pour le faire voyager à 10 mois. En revanche, c’est hyper important de se renseigner sur le fonctionnement de votre assurance là-bas. Un accident est vite arrivé avec les enfants, hors les soins sont hors de prix.  Ça peut vous éviter de mauvaises surprises.

+

Alors alors, avons nous préféré le Pacifique nord ou la Californie ?

Et bien… dur à dire, mais tout de même, les paysages du nord son incroyables ! C’est luxuriant, varié et sauvage. J’ai trouvé la nature plus belle et plus généreuse que ce que j’ai vu en Californie. On ne se bouscule pas sur les plages par contre. L’eau est méga froide, mémé ne s’y baigne pas, mais on y allait pour les balades, superbes. La température est douce mais pas caniculaire, même si le mercure a fait des pointes à 30º à Seattle ! A LA, nous avons pu profiter de la piscine de l’hôtel, on était plus en mode chill out. Quand à l’ambiance et les gens rencontrés, il y aurait tellement à dire… A chaque ville, son atmosphère propre, ses quartiers chouettes, donc ce serait dingo de dire que l’une était mieux que l’autre. Toute la côte ouest est très dynamique. J’ai été agréablement surprise par la qualité de vie de Seattle et de Portland, l’amabilité des gens du nord. Biensûr SF et LA m’ont séduites également, même si j’avais une image plus précises de ce que j’allais découvrir. Et Victor lui, a sans doute préféré le Golden Gate Park de San Francisco 🙂

+

BigSur3

BigSur8

BigSur4

BigSur10

+

Mon article suscite le questionnement suivant : comment voyager sans galérer avec un enfant ? Je ne peux pas donner de « réponses » qui valent pour tous les enfants, car chacun est clairement différent. Par contre, je vais vous dire comment nous nous sommes organisés pour ce voyage et ce qui a marché ( ou pas ! ).

De l’Europe à la côte ouest il y a 8 de décalage horaire ( ou 9 heures en été ), c’est beaucoup. Dans le sens d’est en ouest, la fatigue vous tombe sur le coin du nez très tôt dans la soirée et du coup, vous vous réveillez en méga forme très tôt le lendemain. A mon sens c’est mieux d’aller vers l’ouest pour voyager, car le décalage est moins difficile; j’ai laissé Victor s’endormir tôt le premier jour, mais avec la fatigue des transports, le bruit, le monde etc… , il a dormi jusqu’à 6h le lendemain matin ( habituel pour des parents non ? ), donc il s’est vite recalé sur l’heure locale. Il faut compter 2 ou 3 jours pour qu’il adopte ces nouvelles contraintes.

Sinon, pour les vols, c’est mieux de prendre un vol de nuit. Pas parce que ça va caler plus vite votre enfant sur l’horaire local – on n’échappe pas au décalage ! mais simplement parce qu’il va passer une grosse partie du vol à roupiller. Le but étant de l’avoir le moins temps possible à le distraire à bord, la patience des petits connaît ( rapidement ! ) ses limites, et au bout d’un moment on n’a plus de tours à sortir de son chapeau…

Au retour, ça a été plus dur pour nous, il faut s’attendre à passer quelques nuits agitées car votre enfant aura une folle envie de courir dans votre salon, et de manger ! Mais au moins, le jetlag de l’aller aura eu moins de conséquence sur vos vacances.

Comme j’en ai parlé en début d’article, le choix de Etats Unis nous convenait très bien pour un premier grand voyage, pour les raisons déjà citées au-dessus. Pour chaque étape, j’ai pensé à des visites/excursions en fonction de ce dont on pouvait profiter en famille. Par exemple, au programme, balades dans des quartiers calmes, on a évité les longues sessions shopping le long des grandes avenues bien bruyantes… promenades dans les parcs à l’instar de visites dans des musées… déjeûners à l’extérieur plutôt que dîners au restaurant …  c’est comme ça, faut faire des concessions.  Mais au final, pas de grandes frustrations car les moments passés ensembles étaient vraiment chouettes. Bon, il y a juste eu la plage, mauvaise pioche, Victor n’a pas du tout aimé le sable et les ( petites ) vagues de San Francisco …

Le planning idéal que j’avais en tête, c’était 2 « sorties » par jour pour bourlinguer, entrecoupées d’une sieste, pour laquelle nous retournerions à l’hôtel. Mais en réalité, c’est creuvant ! Ça additionne les transports ! Au final on est sortis plutôt qu’une fois par jour, un peu plus longuement. L’idéal étant aussi de pouvoir loger près de vos centres d’intérêt, ce qui économise temps et fatigue, pour toute la famille ( ou d’avoir un bon budget pour prendre des taxis plutôt que des transports en commun ).

On pensait que Victor ferait sa sieste dans sa poussette, mais pas du tout ! Il était trop bien occupé à tout absorber autour de lui… et était ronchon le reste de la journée. Quand on comptait partir une bonne moitié de journée, c’était tard dans la matinée, on déjeunait dehors puis on revenait en milieu d’après midi pour une sieste un peu tardive. Ou alors, l’inverse, on sortait après une sieste tôt, et on profitait jusqu’à l’heure du repas. Enfin, nous avons trouvé notre vraie organisation qu’une fois sur place.

Et pourtant, j’avais quand même bien sélectionné des endroits qu’on voulait voir en priorité, sachant qu’on devrait faire plus de qualitatif que de quantitatif ! J’ai donc fait attention à ne pas trop surcharger les journées. On voulait voyager « slow ».. no stress ! Je nous ai laissé des moments libres, pour nous donner l’illusion de découvertes spontanées, ou juste se reposer :). Un beau voyage certes, mais aussi un espace-temps pour décompresser !

Voilà, je me suis un peu laissée emporter par mon sujet… J’espère que ce long billet n’était pas trop indigeste. Si vous êtes arrivés jusque là, bravo 🙂

Si je vous ai donné l’envie d’aller loin très loin cet été avec votre famille, super ! J’espère que vous m’enverrez un mot pour me dire comment ça s’est passé. Et si j’ai prêché des convaincus, n’hésitez pas à partager votre avis/expérience dans les commentaires. On ne regrette pas le moins du monde, le petit Victor n’a pas été maltraité rassurez vous :), et plus le temps passe, plus on est contents de l’avoir fait !

+

Consciente que nous avons encore de l’expérience à acquérir en voyage en famille, voici quelques blogs de famille baroudeuse ( vous trouverez une mine d’infos précieuses  !! ), à lire absolument :

Mamanglobetrotteuse.com

Lespetitsbaroudeurs.com

Voyagefamily.com

+

TrajetPortSF2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s