1 + 1

BodyBébé
*

Premier shopping chez Petit Bateau, et Zara Kids !

*

Voilà, je viens de vivre un épisode étrange et peu agréable cette semaine, que je ne souhaite à personne. Je suis tombée malade le week end dernier à cause d’une banale gastro/fatigue intense, allez savoir exactement, qui m’a terrassée à tel point que je ne pouvais plus ni manger ni boire. Donc, après 36h de désèchement-plante-verte, j’ai fait un petit séjour nocturne dans un hôpital de Madrid pour une réhydratation express. Une seconde nuit sans fermer l’oeil, le ventre vide et léthargique, la terre qui tournait autour de moi comme après 3 mojitos bien chargés, ça a vraiment été un enfer ( et pour mon chéri à mon chevet, aussi  ! ).

Tout ça pour dire – plus que me plaindre – que, quand on est enceinte on n’a pas toujours l’impression que le corps est plus fragile ( et aussi l’esprit ), et pourtant… On travaille fatiguée au tout début de la grossesse, oui mais en encaissant du mieux qu’on peut ( au moment où on tâche de faire persévérer le secret ), en attendant que le second trimestre soit plus énergique et libérateur comme on te dit qu’il sera. On passerait bien en mi-temps pour se ménager, mais c’est trop tôt. Oui mais voilà, il suffit parfois d’un petit rien pour faire dérailler la machine et là on se rend compte de la réalité est devenue autre. On met de côté sa vie sociale au profit de la vraie priorité du moment: ce petit bébé qui demande nos forces et notre patience.

Ca fait quelques jours déjà que je suis à la maison, et j’ai énormément de mal à récupérer. Le temps aussi est long, j’ai déjà envie de repartir mais je n’ai pas encore l’énergie. Je n’ai « plus que » l’effet d’un mojito ouf, et j’arrive à aligner plus de 2 pas sans avoir l’air de sortir bourrée d’un after. Mais pour le reste, bilan cata : je suis complètement déphasée du côté droit. Je fais de lignes comme les petits enfants pour retrouver mon écriture, faire un mail me fatigue ( vous ne vous imaginez pas comment j’ai galéré à écrire cet article de la main gauche 🙂 ), les gestes du quotidien deviennent une montagne ( comment vais je sortir de la baignoire sans me casser la gueule ?  Qui pourrait me filer un coup de main pour ouvrir cette conserve de petits pois avant que je m’ouvre le doigt avec l’ouvre-boîte ? ), et PENSER devient même un truc de fou. J’aimerais aussi pouvoir arrêter d’effacer par mégarde de la main droite les lettres des textos que j’arrive à écrire avec la gauche. Je n’exagère pas ! Vous les filles qui êtes passées par là, il vous est aussi arrivé de vous retrouver par moments… incapables ( rassurez moi ) ?

Et puis en passant d’inquiète à ennuyée, je me suis rendue compte surtout d’une chose : il ne s’agit plus seulement de moi. Ca prend du temps avant de le réaliser ( d’autant plus que je ne le sens pas vraiment bouger, c’est encore un peu abstrait tout ça ), comme à mon chéri également, devenu plus tolérant d’un coup ( un ange .. ). Et au final, la nature est bien faite car bébé n’a rien souffert de tout ça et c’est tant mieux. C’est la meilleure nouvelle qu’on m’est donnée de la semaine.

 Je pense aussi à toutes ces futures mamans qui passent une grossesse à complications, et là j’ai envie de les encourager vivement, car ça peut vraiment être super difficile – et je bannis d’entendre dire certaines « qu’elles ne se sont jamais aussi bien senties que pendant ces neufs mois »… sérieux ? Ca existe vraiment ?

Au final, cette vulnérabilité m’a apporté des doutes, des craintes aussi – bon, pas trop d’angoisses non plus – et surtout me pousse à remettre en cause ma petite personne. C’est ça prendre conscience de devenir maman ? Une parenthèse à la maison qui était peut être nécessaire, après tout.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s