Le carnet blanc

CarnetBlanc*

Dans une librairie espagnole du centre, j’ai trouvé ce joli carnet blanc. D’habitude, je dessine sur des carnets noirs à couverture rigide ou souple, mais cette fois l’idée d’un carnet blanc m’a séduite. Ca change et c’est chic. Le hic c’est qu’il se salit un peu plus vite évidemment, mais bon, un carnet de notes et de dessins c’est fait pour vivre dans votre sac et voyager, les quelques traces qui le marqueront lui donneront un peu d’authenticité .. Celui-ci m’a accomopagné au japon l’été dernier.

Ce n’est pas un Moleskine, mais il en est très fortement inspiré ( même format, même couleur de pages, même soufflet à la fin .. ). C’est un Mitos ( mitos.pt ), on ne le trouve quasiment qu’à Lisbonne – ou dans quelques librairies et encore – car il est produit localement et est presque deux fois moins cher que l’original ( donc uniquement à rapporter du Portugal pour ceux qui iront .. ! ).

Sinon Moleskine reste le numero 1 du carnet, et propose aussi des modèles immaculés que vous pouvez retrouver ici. Ils sont de très qualité car faits main, et le papier ne contient pas d’acide ( ce qui explique le prix plus élevé ). C’est toujours un grand plaisir pour moi d’en étrenner un nouveau – un énième sur mes étagère, mais je trouve ça que ça décore joliment mon bureau.

*

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s