Séoul* culinaire

SeoulDessert

*

C’est maintenant sous forme de parcours culinaire que je continue à vous raconter notre visite de Séoul. Attention âme sensible s’abstenir ! C’est après les 2 séjours que nous y avons faits, et l’accumulation d’adresses de bouche sympathiques, que je peux aborder le sujet de la nourriture coréenne un peu plus en connaissance de cause. Et c »est toujours chouette d’avoir des amis sur place, qui vous guident pour déjeûner et dîner dans les meilleurs endroits, et c’est aussi surtout une bonne occasion de partager avec eux un moment convivial, quand on ne les voit plus aussi souvent qu’auparavant. Alors, voilà les endroits et les spécialités que j’ai apprécié là-bas, avec biensûr des photos pour vous donner faim !

4 jours l’été dernier pour se remémorer le divin bibimbap, le plat national incontournable, et l’inoubliable kimchi – chou macéré !- qui est inévitablement inoubliable pour votre ventre d’occidental. Avec le célèbre barbecue coréen qui ne vole pas sa réputation, ce sont sans doute là les plats les plus connus qui viennent à l’esprit lorsque l’on évoque la Corée. Une découverte d’un pays passe toujours par la découverte du palais, je sais que je le répète souvent, mais c’est on ne peut plus vrai !

*

En Corée, il faut respecter le code couleurs quand on est touriste: ne pas manger de vert ni de rouge ! Sinon l’estomac prend cher. Mais ce n’est pas toujours évident car il y en a un peu partout…

En dessous, le célèbre kimchi ( choux macéré ) et des condiments très très fort à base de piment.

SeoulKimchi

Bibimbap

*

Jeonju-style Bibimbap, chez Gogung. Insadong. ( au sous sol du petit marché arts and krafts de Ssamzie-gil ).

En fait, il s’agit d’une reproduction de plat qui est mis en vitrine, pour attirer les clients. tellement bien fait qu’on croirait réel ! Un endroit sympa si vous êtes dans le quartier pour un shopping « artisanat coréen ». Mais attention, pas sûr de terminer la balade ensuite car c’est plutôt consistant !

Ils servent aussi le bulgogi, un nom qui me fait sourire à chaque fois, comme bibimbap d’ailleurs :). C’est en fait ce qu’on appelle nous le « barbecue coréen », à la différence qu’il peut être présenté sous forme de lamelles de viande crue à faire cuire dans un bouillon, accompagnée de feuilles de salade ( ? quelques doutes subsitent.. ) et de riz, qu’on viendra entourer pour obtenir une sorte de « nem » puis avaler en une bouchée. On connaît davantage la version à faire cuire sur une grille en dessous d’une petite hotte qui descend jusque bas au-dessus de la table, comme le montrent mes photos ci-dessous.

Pour un délicieux barbecue coréen, j’ai bien aimé la qualité des plats et le cadre design de la Mapple Tree House, dans Itaewon.

Barbecuecoreen

SeoulGogung1

SeoulGogung2

SeoulGogung3

IMG_0561

*

Sinon, un guide local que nous avions pris sur une journée pour nous faire découvrir les temples et les palais de Séoul, nous a fait également proposer de goûter un Samgyetang, dans l’une des meilleures adresses de la ville chez Tosokchon (  quartier de Jongno-gu ). Maison traditionnelle faite de petits patios et petites salles indépendantes, – aménagée en un restaurant populaire où l’on fait les gens se ruent pour goûter la fameuse soupe laiteuse dans laquelle a été mijotée un coquelet, farci de riz, agrémentée de racines de ginseng, châtaigne et jojoba, qui a pris tous les arômes de la volaille. C’est ultra tendre et vraiment très bon, il faut absolument y goûter si vous êtes sur place.

Chickensoup

SeoulTosokchon2

SeoulTosokchon1

SeoulTosokchon3

Ce panneau signifie-t-il qu’on n’y sert pas de chien ni de chat.. ?

Il faut quand même préciser qu’il existe bien des endroits où l’on sert de la soupe au chien…

*

SeoulFood1

SeoulFood3

SeoulFood2

SeoulFood4Un déjeûner dans un bistrot populaire avec spécialités variées; un bulgogi ( ici viande déjà cuite, riz et salade, on nous montre bien comment réaliser un petit nem avec nos baguettes, mais on n’y arrivera pas ), et en dessous un assortiment de mets panés ( légumes, poissons et porc ).

SeoulFood6

SeoulFood5

*

Voilà, si vous souhaitez plus d’infos sur la gastronomie coréenne, n’hésitez pas à aller faire un tour sur ce site. Si vous voulez vous éclater à cuisiner coréen et épatez tous vos amis, un site fait pour vous ici.

*

Pour ce qui est des adresses gourmet, nous avons été dans 2 restaurants incroyables à Séoul. Le premier se situe au dernier étage d’un building high-tech du centre des affaires, Top Cloud. Ca vaut vraiment la peine d’y aller pour la vue imprenable sur la ville, à condition de demander une table proche de la baie vitrée ( pour le dîner, plus impressionnant ) . C’est de très bonne qualité – la viande est exellente, mais vraiment pas donné et il n’y a pas vraiment de spécialité coréenne. Une autre option est aussi d’y monter pour aller voire un verre pour profiter de la vue.

Seoultopcloud2

Seoultopcloud4

Seoultopcloud5

Seoultopcloud3

Seoultopcloud6

*

La seconde adresse est Poom, une table créative et raffinée qui revisite les ingrédients locaux et les plats traditionnels coréens. L’idéal est de réserver pour un déjeûner plutôt qu’un dîner, car les prix sont plus abordables. Essayer alors un menu dégustation, ça donnera un aperçu complet de la gastronomie coréenne, et surtout qui permet de se rendre compte que c’est une cuisine équilibrée en générale, fraîche qui évolue en fonction des saisons. C’est sans conteste l’adresse que j’ai le plus appréciée parmi toutes celles où nous avons testées. J’en salive encore.

SeoulPoom1

SeoulPoom2

Photos empruntées au site seouleats.com.

*

J’espère que vous ne frisez pas l’indigestion après avoir vu tout ça, car je vous emmène ensuite faire un petit tour au marché de Gwangjang ! C’est un endroit incroyable pour faire des photos, si vous aimez autant que moi photographier la nourriture ! Le marché traditionnel de Gwangjang date de 1905, mais semble ne rien avoir perdu de son authenticité; les stands de snacking sont presque les uns sur les autres, chacun y prépare et y vend sa petite popote sous une grande verrière qui ressemble plus à un large couloir plus ou moins bien éclairé. Les odeurs qui se dégagent, même en dehors des heures de repas, y sont assez fortes; fritures, poissons et choux marinés.. on peut biensûr aller goûter ça et là des curiosités et se poser un peu autour des vieilles tables en bois, c’est sans doute l’ancêtre des foodcourts modernes qu’on connait. Je vous laisse avec des photos, le clou de cette balade culianire 🙂

Ps/ Si l’on en croit le fameux code couleur des aliments à éviter, on ne peut malheureusement pas tester beaucoup de choses ..

*

SeoulMarket8

SeoulMarket6

SeoulMarket5

SeoulMarket2

Un craquage pour une ptite patte de porc ?

SeoulMarket4

SeoulMarket9

SeoulMarket3

SeoulMarket7 Et clôture en beauté avec ce superbe poulpe fraîchement pêché

*

Ce marché regroupe aussi d’innombrables petites échopes regroupées par type de commerces; on y vient aussi pour un trouver des tissus et donner à confectionner des vêtements sur-mesure, pour le prêt à porter, le bijou faintaisie,  ou encore l0es articles de décoration ( pas toujours de bon goût, mais rigolo à voir ).

SeoulMarket11

SeoulMarket13

SeoulMarket10

SeoulMarket12*

4 commentaires sur « Séoul* culinaire »

  • Intrigante cette cuisine ! D’autant plus que je n’ai jamais eu l’occasion d’y goûter !
    Si c’est aussi relevé que tu le dis, je risque fortement d’aimer ! J’adore le piment 🙂
    Je vis à Lille et il faut avouer qu’ici les restos coréens ne courent pas forcément les rues. il faudrait que je me renseigne.
    Merci pour cette découverte !
    Laure

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s