Malasaña.

*

J’habite Chueca la quartier gay de Madrid depuis maintenant 6 mois ( sans compter les semaines passées en France ) mais il y a un quartier voisin que j’affectionne particulièrement, c’est Malasaña.

Il faisait si beau et si chaud en cette fin de semaine, que j’ai eu envie d’aller vadrouiller dans ce petit quartier de Madrid encore préservé du changement. Et des touristes.

J’ai pris la Calle ( rue ) Espiritu Santo, aussi décrépie que ses voisines mais qui offre une concentration de petits cafés et salons de thé, qui me plaît beaucoup à moi, fille parisienne souvent en manque de ces choses sucrées ici. Une odeur dingue de gâteaux m’a happé dans une minuscule tienda, et deux minutes plus tard je suis ressortie un petit sachet avec deux muffins pomme-caramel. Le papier était tellement gras, que j’ai dû le sortir de mon sac, le porter du bout des doigts avant qu’il se déchire tout seul tellement il était imbibé. Mais on s’en fout, ils sont juste à tomber ces muffins. Ce n’était pas moi qui vous avait dit il y a quelques temps que ce qu’on mange en Espagne c’est pas forcément gras ? Non non, en fait ce n’est pas moi.

J’aime beaucoup le côté populaire et jeune de ce quartier. Un des plus « espagnols » que je connaisse, je veux dire, un quartier tranquillo, cool, et pourtant très animé dès que la nuit tombe.

Je sais que sur les photos l’ambiance ne se reflète pas vraiment, je les ai prises en pleine journée pour certaines, et pour d’autres j’ai toujours un peu de mal à braquer mon appareil sur les gens. Donc, on va faire comme si.

*

*

J’étais partie pour me faire une grosse glace de chez Giangrossi, une adresse incontournable pour les gourmands, puis je me suis perdue dans les petites rues et leurs boutiques. D’abord, une petite papelaria, La Riva ( plaza de San Ildefonso ) ou j’ai trouvé pleins de jolies d’enveloppes colorées, on y trouve aussi du matériel de dessin, des carnets, du papier japonais.

Puis une série de boutiques de vêtements un peu décalés, et d’autres carrément vintages et plutôt intéressantes au niveau prix. Je ne vous dirais évidemment pas que j’ai craqué sur une superbe jupe en cuir, ni où d’ailleurs car je ne me souviens même pas du nom de la boutique. Mais dans quelques temps je ferai un billet sur les adresses vintage, dont le Centro regorge.

Au final, je ne suis pas allée jusqu’au glacier, je vais être obligée de remettre ça à une autre fois ( too bad  !)..

*

*

Malasagna, c’est aussi un endroit où l’Art de rue s’exprime le plus. Il y a de superbes graphs, j’ai d’ailleurs commencé une collec de photos, en voilà quelques unes.

*

La jolie fontaine poissons de la plaza de San Ildefonso.

*

Ojalà, cantine bobo du quartier, c’est le repère de tous les artisto-cinéasto-et j’en passe, enfin vous voyez l’esprit. Comme à Paris, Oberkampf, ou rue de Charonne. Enfin, l’endroit est quand même très chouette, un peu déroutant, beaucoup de récup et très fresh avec son vert acidulé peinturluré du sol au plafond : moi, j’adore !

*

7 commentaires sur « Malasaña. »

  • merci pour ce petit tour! dans le même style, j’aime beaucoup Lavapiès aussi…
    ah et pour la ñ, si tu as un mac il suffit de taper alt+n puis une deuxième fois « n », et voilà!

  • Aah super ! merci ! J’ai galéré et rien trouvé.. je pensais qu’il fallait un clavier spécial du coup

  • Il a l’air drôlement sympa ton quartier ! Merci de nous faire partager des bribes de ta nouvelle vie, c’est toujours un plaisir de te lire 🙂
    Je crois que j’aurais beaucoup aimé vivre en Espagne, dommage que je ne parle pas la langue ! :/

  • J’adore tes photos, on s’y croirait, je ressens complètement l’ambiance! Et pour la glace, c’est cool, ça te donne une bonne occasion d’y retourner dans ce quartier 😉

  • Très belle post. J’ai habité à Madrid(je susi espagnole à la base) habitant à Paris. Il me manque beaucoup Madird surout Malasagna; Fuencarral.. Je deveins melancolique!!!

    Merci pour cette entrée!Madrid et ses quartiers vinatge/bobos sont des discnnus pour les touristes.

    http://www.revoluxetionary.com

  • @ Tania
    Et bien moi c’est le contraire.. j’habite Madrid maintenant mais j’ai grandi à Paris ! Et ça ne me manque pas vraiment !

    @ Narumi
    Oui c’est vrai que parfois ça donne des idées, s’installer définitivement dans une région agréable et ensoleillée ..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s