Madrid J-6

Petits guides sur Madrid : Madrid Mode d’emploi, Cartoville , Wallpaper,

Berlitz guide d’espagnol de poche, week end pas cher à Madrid, et ouvert le Moleskine Madrid

*

Masking tapes ( papier de riz japonais ) chez Merci

*

La date est donnée, dans 6 jours pile je serai officiellement madrilène d’adoption. Si je suis contente de quitter Paris ? C’est la question que tout le monde me pose, et je n’ai pas de réponse simple et toute faite à donner. Parce que vouiiii, biensûr j’ai hâte de découvrir cette ville, cette culture forte dont l’étendard a la couleur de ses tapas. Mais ce n’est pas vraiment clair dans ma tête. J’ai envie d’être déjà là-bas, avec une pointe de nostalgie déjà quand je pense à tous mes lieux parisiens favoris que je ne cotoieraient plus au quotidien.

Et puis bon, il y a toujours quelques appréhensions; difficulté de communication ( je ne parle pas un pet d’espagnol ), d’assurer la continuité de mon travail entre Madrid et Paris principalement. Je pensais que ce serait facile de partir. Même si ce n’est pas loin, ça reste quand même un départ.

Je vous dirai après si c’est cool, si c’est très très cool, ou moins cool ( bon, ce que je ne pense pas quand même ), mais pour l’instant j’ai du mal à me projeter dans un quotidien, donc, on verra bien. Je saisis cette belle opportunité voilà tout. C’est quand même pas dégueu de passer plus de 300 jours sous le soleil. C’est une réalité, le soleil ( et ça, ça me parle à moi, parisienne sous la grisaille ). C’est un peu comme ça que on chéri m’a convaincu. Avec le nombre de bars, dans lesquels on peut et manger et discuter ET danser, mais aussi et surtout le jambon. Voilà les arguments, j’ai été vite fait bien fait convaincue.

En tout cas, pour mes derniers jours à Paris ( genre je suis condamnée, n’importe quoi la fille ) je fais des choses que je n’ai pas fait depuis un bout de temps, du temps où je découvrais Paris comme une nouvelle venue; manger une glace à l’italienne sous la Tour Eiffel avec le chéri, prendre le bus ( je suis une inconditionnelle du métro ), et retourner chez Rose Bakery !

Mais pour l’heure, j’ai passé une charmante journée à postiter tout ce qu’on veut envoyer là-bas pour cette fichue liste pour les assurances, j’ai passé un sacré temps à trier, à jeter pas mal aussi, à me rendre compte que c’est dingue tout ce que j’avais conservé comme choses inutiles et que, il y en avait de la place en fait .. ( petite remise en question sur ma capacité d’accumulation que je nie à l’habitude, complètement ). J’ai stické des pets de masking tape absolument beaux sur mes bouquins – surtout celui de la main qui semblait être clair pour les déménageurs, je l’ai trouvé sympa étant donné la situation. J’ai quand même gardé le reste, ils sont trop beaux.

Bref, entre temps j’ai été cherché son ticket au chat pour la soute en avion, sa caisse XL que j’ai laissé traîner ouverte pour qu’il jette un coup d’oeil histoire de. Il va kiffer c’est sûr.  J’ai décidé de me mettre à l’espagnol, enfin, apprendre les rudiments de la politesse du moins pour ne pas paraître sauvage. Et quelques guides pas mal dont le branché wallpaper, le pas cher Madrid pas cher justement, le précis Cartoville, le perso à construire Moleskine..

si vous en avez d’autres qui valent la peine, faite moi signe n’hésitez pas !

A ++

22 commentaires sur « Madrid J-6 »

  • C’est génial de partir, je t’envie! Bon courage pour finir les préparatifs et profites bien de tes deniers moments sur Paris, tes prochains moments sur Madrid seront certainement tout aussi magiques!
    Je rêve de faire ce pas hors de Paris mais je ne trouve pas d’opportunités… un jour peut-être…

  • Un départ c’est toujours positif.
    S’habituer à de nouveaux codes, découvrir de nouveaux rituels, et dans un autre pays qui plus est… il ne peut y avoir que du bon à en retirer.
    Ca c’était ma minute philosophique, j’arrête c’est promis, le minou en soute, c’est obligé ? 😦

  • Malheureusement oui; ilfait 7 kilos .. le max c’est 6 caisse comprise, ça ne m’enchante pas vraiment mais bon, je n’ai pas le choix !

  • un truc super utile pour Madrid, c’est un plan des rues/de la ville (un petit carnet bleu relié)…j’ai « piqué » celui de ma coloc’ pdt tout mon séjour et je l’ai beaucoup utilisé

  • Je ne connais pas du tout Madrid mais je t’envie presque pour ce nouveau départ. Tu vas pouvoir découvrir une nouvelle ville, une nouvelle culture, le tout à même pas deux heures d’avion de Paris, si bien qu’en cas de coup de cafard, tu pourras toujours revenir nous voir 🙂
    C’est normal d’avoir cette appréhension, surtout si près du but !

    Moi j’ai hâte de lire tes nouvelles aventures en tout cas !

  • Alors comme ça, notre chat préfèré va prendre l’avion? ‘est une grande première
    mais il s’en remettra… Je compte sur lui pour vous faire savoir combien il apprécie les
    voyages…
    J’espère que tu vas recevoir mon message. Ca nous fait tout drôle de savoir que vous partez
    en espagne. Bon! Ce n’est pas le bout du monde pour vous qui avez l’habitude des grands
    voyages mais nous, pauvres parents isolés sur une « ile inconnue », nous sommes d’une autre
    époque. Alors…
    J’arrête mes élucubrations car papa m’appelle pour les répétitions de théatre. Le spectacle,
    ça n’attend pas. Gros gros bisous à tous les trois et à bientôt.

    Les mouettes

  • Tu verras aussi sur place…

    Un ami y a habité 2 ans et demi et a adoré !

    J’ai trouvé la ville vraiment belle aussi. Madrid m’a davantage plu que Barcelone…

    Bonne préparation !

  • Rolalala, tu quittes Paris !!! Le bonheur. C’est clair que ça va sans doute te manquer, mais je pense que je ne suis pas la seule à t’envier en ce qui concerne ton départ.

    Moi je n’ai qu’une envie, c’est que mon contrat termine et que je puisse enfin partir ailleurs.

    Bon voyage en tout cas 🙂

  • Je souhaite de pouvoir partir aussi, si c’est ce que tu souhaites par dessus tout, de te trouver une place au soleil ..

  • Madrid j’ai bien aimé, le café au lait-churros surtout … mais ce n’est pas très light
    au quotidien, donc pour quelques jours de vacances ça va … J’avais fait l’acquisition là-bas d’un sac
    que j’adorais et que j’ai porté jusqu’à sa triste fin – Il en jetait vraiment, surtout pour son prix: 29 euros !! On m’a demandé plusieurs fois d’où venait ce sac de créateur … ce qui m’amusait beaucoup; Bref, il venait d’une boutique assez moche (peu de le dire, une chaine espagnole je crois) mais qui recèle quelques bonnes pièces: Blanco. J’ai très envie d’aller y refaire un petit tour …

  • IL parait qu’au niveau shopping, c’est plutôt intéressant.
    Merci pour l’info, j’irai sans doute y faire un saut

  • Aahh bien volontiers, sauf que pour le moment, je ne sais pas trop encore.. Des bonnes adresses pour le shopping ? des restau sympas ? mhh.. je suis preneuse !

  • Ton article fait rêver, même si ce départ est un grand pas vers l’inconnu.
    Changer de ville, de quartier, d’habitude… et vivre au soleil. Parler une autre langue. J’adore cette sensation de dépaysement, le quotidien prend une autre saveur.
    J’ai hâte de lire tes carnets madrilènes en tous cas !

  • @ mandystockholm

    Merci !
    Je suis preneuse des bonnes adresses ! Et même à l’extérieur de Madrid, les beaux endroits à visiter, ce que tu y a fait etc ..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s