Despedida

Thème rouge, dress code rouge, déco rouge, ça fait presque mal aux yeux tiens ..

Première chose; je souhaitais tous vous remercier pour m’avoir souhaité si sympathiquement mes 30 ans, date fatidique car passage dans la décennie d’après. Merci d’avoir partagé vos sentiments, votre expérience, même différente de la mienne biensûr, encore merci tous vos petits mots qui ont plu toute la journée, et qui m’ont vraiment fait plaisir. Il faut dire que je n’ai pas l’habitude de recevoir autant de commentaires einh, Faraway c’est un petit blog. Mais c’est qu’on s’y habituerait vite, tiens.

*

*

Bref, vous savez sans doute que je pars habiter Madrid dans très très peu de temps. Entre mon anniversaire, celui de mon chéri et ce départ imminent, on n’a pas pu échapper à l’organisation d’une petite fête. C’est donc il y a deux trois jours que nous avons commencé la préparation. Je voulais vraiment faire les choses bien, que ça laisse un bon souvenir dans la tête de tous.

Despedida, la soirée du départ. Ca tombait sous le sens que la soirée soit sous le signe de l’Espagne. Un code couleur s’il vous plaît, le rouge, on est en terre ibérique et donc le noir parisien n’a plus raison d’être. Et au menu des spécialités comme là-bas, enfin pleines de bonnes choses qu’on m’a conseillé de prendre car je ne connais pas énormément la gastronomie espagnole. Sauf le jambon biensûr, qui me rend dingue quand il est très bon.

Un ami m’a conseillé l’épicerie fine El Bierzo & Tienda hispanica, dans le 14 ème arrondissement de Paris. Je n’ai pas été déçue, il y a du choix, et une charcuterie bien garnie en chorizo, lomo, jambon Serrano et Bellota ( miam ). L’accueil est d’autant plus très convivial.

*

Ce même ami a brillé avec ses tortillas maison, et les invités ont complété le tout apportant du Rioja. Jusque là, facile.

Restait le plus délicat mais le plus amusant, le décor. J’ai couru tout Paris pour trouver une boutique qui vendait des articles pas trop tartes et pas trop chers. J’ai réussi A la poupée Merveilleuse près du BHV, mais pour le pas trop cher on reviendra.

Mon obsession: les ballons. A la base, je voulais absolument louer des ballons éclairants de cinéma, et rouge de surcroît. Mais, avec le peu de temps dont je disposais, j’ai fini par laisser tomber mon délire et me « replier » sur des gros ballons rouges de 1m environ de diamètre, que j’ai fait accrocher haut dans le jardin par les garçons ( fait complètement contradictoire; les ballons me font peur, j’ai tout le temps peur qu’ils éclatent, je sursaute, je crie après tout le monde ) donc pas moyen que je les manipule.

S’en suivent d’autres ballons, rouges ou jaunes, une guirlande électrique avec des ampoules colorées, des  guirlandes de fanions rouges ( bricolées avec des bandes de scotch ! ), des photophores en verre peinturlurés .. et pour souligner le tout, deux énormes spots de l’événementiel sympathiquement prêtés. Joli résultat. Jamais je n’avais passé autant de temps pour préparer une soirée – notament pour réaliser ces fichus petits drapeaux à piquer, en m’inspirant de Eat Drink Chic, mais en moins parfait, c’est sûr. Mais les invités ont apprécié il me semble, à en voir leur yeux. Et ça c’est cool.

Comme tout anniversaire, j’ai eu droit de souffler mes bougies, de poser en photo avec tous les copains, et de recevoir de super cadeaux, entre autre des paquets et des paquets de Jelly Belly, ces petits bonbons aux parfums multiples et justes trop bons ( je fais sans doute des jalouses ), et un album photos regroupant dix ans de camaraderie .. de super souvenirs ( c’est quoi cette coupe, c’est quoi ces fringues ? ).

Et puis, après avoir bien mangé, bien bu, bien dansé, il a fallu dire au revoir et « à bientôt à Madrid, on vous attend nombreux « .. parfois avec un brin de nostalgie. Je ne reverrai pas beaucoup de nos invités avant le départ, mais c’est comme ça. Les copains vont me manquer là-bas, c’est sûr.

*

Bon voilà, je vous laisse en compagnie de quelques clichés qui donneront une idée de l’ambiance, je dois finir les restes, l’assiette de petites coques me trempés dans le café il parait que c’est délicieux (  comment ça non ?  ) ..

*

El Bierzo y Ttienda hispanica

29, rue Ouest

Paris 75014

*

*

A la poupée Merveilleuse

9, rue du Temple

Paris 75004

*

8 commentaires sur « Despedida »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s