Le charme du vieux Rio

Largo do Boticario, rua Cosme Velho

Vous avez remarqué, dans mon dernier post je parlais avec passion et humour de l’atmosphère du Pantanal, du moin j’essayais. Et voilà que le décor a encore changé : retour à Rio la magnifique.

Ce que j’aime beaucoup dans cette ville, c’est son coeur historique, son passé colonial qui rappelle que c’était très différent avant, mais il n’y a pas si longtemps que ça. Ca me plait à moi, étrangère venue du vieux continent.

Il y a donc très très longtemps, ces vastes maisons étaient les seuls édifices de la ville, les plus hauts, les buildings n’existaient pas. Un héritage qui n’est pas toujours rénové malheureusement, comme dans le quartier un peu reculé de Santa Teresa, le « montmartre carioca » dit-on ( mais je n’aime pas tellement cette comparaison; à montmartre il n’y a pas de favelas et de pauvreté  ). Pourtant le charme y est. Je vous en laisse juge.

*

Largo do Boticario, rua Cosme Velho

Bar do Mineiro, Santa Teresa


Il y a quelques années, quand j’allais je squattais chez ma cousine à Rio, on allait se promener dans ce quartier populaire dit remplis d’artistes niché sur une colline, malgré les avertissements de ses voisines; comme quoi c’était un peu chaud surtout le soir etc. Cette année on s’est rendu compte que ça avait radicalement changé, on croise du monde dans les rues à toute heure, on craint moins pour sa petite personne – même si le touriste ne sait pas qu’on surnomme certaines rues du morro ( colline ) la bande de Gaza dû à des échanges de tirs entre favelas – mais qui ne concerne que les locaux.

Ce n’est vraiment pas de bol si on se retrouve au mauvais moment au mauvais endroit. Enfin, ne dramatisons pas. En 7 voyages à Rio, nous n’avons JAMAIS eu de problème. Nous ne sommes jamais sortis dehors avec montres et appareils photos autour du cou non plus.

*

Bref, revenons à cette architecture superbe et les délires de certains qui se sont fait construire des mini-palais aux formes alambiquées et au style choucroute-chantilly. Aux corniches gothiques, aux tourelles plus fières que le Corcovado, aux teintes flashy intempestives. Mais c’est quelque chose que j’aime beaucoup, les maisons hautes en couleurs, c’est anti-déprime. Vous l’aurez compris, ce quartier regorge de jolies maisonnettes de style, certaines tombant en ruine malheureusement, mais c’est un vrai plaisir pour les yeux de parcourir la colline à pied ( moins pour les jambes ). On a l’impression d’entrer dans la vie carioca, c’est très plaisant.

*

Nous avons séjourné dans un endroit chic et très agréable; l’hôtel Santa Térésa.

La décoration du lieu m’a particulièrement séduite avec ses accents de culture amazonienne et son élégance à la française ( c’est bien un français qui a mené ce projet ). Beaucoup de goût, de la discrétion, niché dans un écrin tropical avec oiseaux de paradis et piscine balinaise. C’est un endroit relaxant, et inspirant à la fois.

Le restaurant de l’hôtel, Tereze.

La table, Térèze, est de qualité, créative, mixant spécialités méditerranéennes et matières premières locales. Il parait même que certains cariocas chics osent s’aventurer jusque là.

A Rio, les choses changent.

On s’est rendu compte depuis peu le potentiel de Santa Teresa, le quartier est à nouveau valorisé. Il y  a pleins de pousadas ( maison d’hôtes ) de charme pour y séjourner, je vous recommande vivement d’y rester quelques jours, vous serez conquis.

Photos: Hotel Santa Teresa website ( hormis celle des lanternes  )

7 commentaires sur « Le charme du vieux Rio »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s