Bric a broc

 

Boites Nadia L

 

L’idéal.. un mur de boîtes…?

Crédit photo: Nadia L. ( FlickR )

 

 

  Aujourd’hui, c’était la journée grand rangement de printemps. Après une rentrée de voyage un peu poussive, il était plus qu’urgent de faire un tri de la longue liste d’affaires persos, histoire de repartir du bon pied, d’avoir les idées claires.

Le désencombrement de la cave était ma bête noire depuis trop longtemps, et après m’être excitée sur le contenu sans dessus dessous du bahut, hop, je me suis attaquée à cette cave satanique ( ou plutôt; mon homme a dit « allez hop,  je crois que la cave t’attends.. «  ). Et pour cause; je me suis vite rendue compte que les trois quarts de l’espace était remplis d’objets divers et variés m’appartenant. Ce fut un choc d’admettre: JE stoquais plus que lui ! J’étais atteinte du syndrome de la collection à l’infini, sans doute un petit héritage de famille ( que j’avais toujours démenti mais, force des choses, qui était toujours bien présent ).

Des projets d’étudiante aux maquettes disloquées, des collections de timbres oubliés, ou d’autres conneries dans le genre , des paires de chaussures qui n’avaient plus leur place avec ses semblables mais non plus à la benne… On redécouvre des moments de notre vie, et surtout qu’on avait cet horrible paires de bottes en plastiques lacées sur le mollet, façon santiags. C’est là qu’on ressent un fossé entre nous et ces objets qui sont devenus indésirables et qu’on est pressé de voir disparaître.

D’autres, cependant, captent nos souvenirs et c’est là toute la difficulté du vidage de cave/dressing; on se rend compte qu’on y est très attaché, on n’est pas prêt à les laisser partir ( devrai-je dire « je » ). Ceux là ont deux options: soit on les refourgue à notre chère cave pour les trois prochaines années, soit on s’en détache avec douleur, nostalgie, on pleure intérieurement, on gémit «  Quoi tu veux garder ce fauteuil pourri..  » notre cher et tendre reste imperméable à ce grand désarroi. Ben ouais, on gardera ce fauteuil, moi j’y vois un super potentiel de rocking chair de salon, quand il sera repeint et tout. 

L’idéal serait de tout mettre dans des boîtes, avec une étiquette dessus, façon bibliothèque de boîtes, genre je suis méga organisée. il y aurait au final des boîtes partout, du sol au plafond de la cave, et dans tous les placards… Bienvenue dans le monde obsessionnel des boîtes.

Et aussi, je suis tombée nez à nez sur mes vieux carnets de croquis, de l’époque où j’allais encore à l’école. Et bien, je continue de les garder religieusement dans un grand carton à dessin, et tant pis si ça prend de la place. Ces carnets sont un peu une partie de moi. Ils me disent qu’il faudrait vraiment que je me remettre à dessiner, à peindre. Que j’écrive la suite. Et bien, j’en prends note. 

3 commentaires sur « Bric a broc »

  • C’est vrai que c’est parfois hyper dur de se débarasser de certaines choses, j’ai beaucoup de mal moi aussi… par contre, des fois, lorsque j’ai passé le cap psychologique en ayant jeté un truc dont je ne me serais jamais crue capable de me débarasser (sous la pression bien évidemment 😉 et bien après je ne m’arrête plus et je suis capable de faire un désastre en une seule journée de rangement!!!!

  • hello !
    c’est la première fois que je passe sur ton blog je l’ai découvert sur the cherry blossom girl 🙂 et j’adore ton univers, ça ma séduit d’entrée de jeu 🙂
    je fais rarement ça mais là je et rajoute direct à mes liens:)
    a très bientôt !
    Boubouteatimexx

  • Salut Boubouteatime

    Le coup de foudre est immédiat aussi pour ton blog, j’aime tout; l’esprit, le contenu.. je vais aussi le rajouter à ma blogoliste !
    A +++ !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s