Singapour, cosmopolite et branchée

 

 motogirl

VRroouummm…

 

Dernière étape: Singapour, again

 

La première  impression que j’avais eu à l’aller était la bonne; Singapour est une ville vraiment agréable à vivre, l’air est doux, chaud, il y a des piscines en bas de chaque résidence et c’est normal. Propre, oui. Moderne, oui. Architecturalement intéressante ( A côté, la Défense peut aller se rhabiller ). Efficace, m’a-t-on dit. Et d’ailleurs,  j’ai visité d’une façon efficace la ville, car j’ai eu la chance de loger chez des amis sur place qui nous ont bien drivé à travers les quartiers les plus intéressants. Nous nous sommes rendus dans le petit chinatown en pleine effervescence le matin. Pour la première fois de ma vie j’ai mis les pieds dans un lieu de culte chinois, plutôt bondé, j’étais en l’espace d’un instant en Chine, respirant l’encens de la cérémonie religieuse. Puis, d’une rue à l’autre, pouf, nous sommes passés en Inde; les saris vous envahissent, les vaches sacrées du temple de Little India ont d’un coup pignon sur rue. Les façades des bâtiments coloniaux deviennent bariolées et les magasins de bijoux vomissent des parures en or. Ahurissant…

Cette cohabitation pacifiste est dûe, m’a -t-on expliqué, à l’attribution de certains quartiers à plusieurs communautés il y a fort longtemps. Singapour subit donc des influences en matières de mode de vie, de culture, de cuisine et aussi de mode. De plus, comme elle est à la croisée des pays d’Asie du sud est, elle est assez cosmopolite; on y rencontre coréens, japonais,  pas mal d’expatriés occidentaux…

Je n’ai pas eu beaucoup de temps à accorder aux galeries et aux expos, mais nous avons passé deux heures de négociation serrée pour une caméra vidéo et un objectif photo, dans un mall entier dédié à l’électronique! Les prix fluctuent comme un oscilloscope, mais si le vendeur fait la tête en partant c’est qu’il vous a fait un sacré good price ( sinon, c’est que vous vous êtes faits pigeonner ! ). Mais c’est à faire absolument, car les prix seront toujours plus intéressants qu’en France ( Bien étrange, tout ça ). 

 

singapour1

 

durian

Crédit photo des Durians: Wikipédia

archisingapore

Plus de photos de Singapour sur mon FlickR ( le badge, en haut à gauche ! )

 

Dans la série des expériences étranges, j’ai pu tester le Fish Spa chez Kenko, un concept récent qui vous invite à plonger vos petits petons dans un aquarium peuplé de petits poissons nettoyeurs. Ils se jettent sur vos pieds, des vrais petits voraces, vous chatouillent de folie en suçant chaque millimètre de peau. Je n’ai pas mis de photos, je vous laisse simplement imaginer ( en fait c’est juste ragoûtant de voir, et tout autant de le faire aussi ). 

 

En matière de mode, les Singapouriennes sont très coquettes, féminines en mini-short ou robe, constamment perchées sur des escarpins de 10cm, jamais sans leur Vuitton. Bon, c’est sûr, le climat ça aide. Elles sont d’une beauté fascinante, comme beaucoup d’asiatiques pour moi, leur cheveux, leur regard, leur silhouette gracile font tout ça. Quand je leur ai demandé de poser pour les photos, malgré mon pitoyable niveau d’anglais, elles se sont prêtées au jeu spontanément, quelques unes seulement ont décliné, un peu farouches. Vous remarquerez leur fashion look, les imprimés fleuris, à pois, les volants, et parfois un style très simple. 

 

fashionlook3

 

fashionlook2

 

shoes


Leurs chaussures, et les miennes à gauche. Petites ballerines de ninja Martin Margiela.

 

streetlook

 

Image 1

 

takashimaya

Takashimaya, un dimanche:  la frénésie mercantile

Image 9

Un veston FluXus franchement canon ( marque us ).

Image 7

La spartiate en acier…

concert1

Il y avait aussi cette petite chanteuse de rock au visage de poupée

 

Dimanche je suis allée me perdre dans un mall sur 5 étages Takashimaya, histoire de bien prendre la température de la ville. C’était bondé, les fashionistas grouillaient sur Orchard Road, les jeunes aiment se rassembler dehors pour discuter. Shopper semble être sans conteste l’activité favorite du week end. J’ai découvert plus efficace que nos galeries parisiennes en période de soldes; un étage décloisonné entièrement dédié à une mer de stands pour chaussures et sacs ! Juste impressionnant.  J’ai aussi découvert sur une boutique aussi belle qu’intéressante; Shangai Tang. C’est en fait des objets pour la maison, de l’accessoire, du vêtement canon, le tout chinois et plutôt haut de gamme. Et il y avait cette blouse en soie au col Mao … 

 

shangaitang

 

Image 15

Jolie blouse à retrouver sur le site de Shangai Tang 

Image 14

 Fermeture par boutons de soie  sur la nuque

Image 13

 

 

8 commentaires sur « Singapour, cosmopolite et branchée »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s